Culture à Vif n°245
 
 
"Peer Gynt” d'Henrik Ibsavid Bobée
 
 
 
Semaine du 20 avril au 26 avril 2020
 
 
Conseils des territoires pour la culture locaux : la FNCC mobilisée. Dans la perspective de la tenue dans les jours qui viennent d’un Conseil des territoires pour la culture dans chaque région, la FNCC a transmis aux DRAC le nom de l'élu qui y représentera la Fédération. Une visioconférence réunissant les représentants de la FNCC, organisée le 27 avril, a permis de rappeler l’objectif de ces nouvelles instances et d’envisager des points à proposer à leur ordre du jour. L’urgence sera à l’anticipation du déconfinement à partir du 11 mai : quid des conditions de maintien ou d’annulation des rendez-vous culturels de l’été, de la réouverture des bibliothèques, de celle des conservatoires…
 
 
 
 
 
La FNCC au Conseil national des professions du spectacle (CNPS). La réunion du CNPS du 24 avril a été à nouveau l’occasion pour la FNCC de rappeler quelques-unes des conditions nécessaires pour accompagner le secteur du spectacle vivant pendant la crise sanitaire. Frédéric Hocquard, vice-président, a souligné en particulier l’urgence d’une clarification de la levée de la clause du “service fait” pour l’indemnisation des initiatives d’EAC annulées : la filière prend en effet de plein fouet les conséquences du confinement, les petites structures étant les plus impactées.
 
 
Des festivals cet été ? Echos du communiqué de la FNCC. Dans un entretien à l’Est républicain, le président de la FNCC regrette l’absence de concertation sur le possible maintien de certains festivals après le 11 mai annoncé par le ministre (16/04). Interrogé par la Gazette des communes, Jean-Philippe Lefèvre déclare aussi compter sur les futures réunions locales du Conseil des territoires pour la culture (CTC), où siégeront dans chaque région des représentants des associations de collectivités et les DRAC. Il ajoute, dans la Voix du Jura, qu’« au-delà de leur responsabilité morale, c’est la responsabilité pénale des élus qui serait susceptible d’être mise en jeu ». A lire également, l’article de Localtis (22/04) sur le communiqué de la FNCC. 
 
 
Festival : points de vue des Régions Sud et Nouvelle-Aquitaine. Dans un courrier (22/04) adressé au Premier ministre et au ministre de la Culture, le président du conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine et son vice-président en charge de l’économie créative écrivent : « A ce jour, beaucoup de festivals ne sont pas encore annulés sur la seconde quinzaine de juillet ou sur le mois d'août. […] Nous vous demandons de bien vouloir annoncer l'interdiction et l'annulation de toute manifestation de ce type pour tout le courant de l’été 2020. » Une démarche similaire a été engagée en région Sud par le président du conseil régional et son président délégué à la culture (source : Localtis).
 
 
Crise sanitaire et plan de relance pour la culture. Lors de son audition devant la commission culture du Sénat, le 16 avril (compte-rendu), le ministre de la Culture a exposé ses mesures de soutien à la culture face à la crise. Le lendemain, la commission publiait un communiqué réclamant « à la fois un plan d’urgence et un véritable plan de relance ». La possibilité, évoquée par le ministre, d’un maintien de certains festivals après le 11 mai et au-delà du 15 juillet risque, pour le Sénat, « de placer les organisateurs de festivals dans des situations impossibles et ne répond en aucun cas aux attentes de clarifications actuelles ».
 
 
Intermittence : 2020 année blanche ? Dans un entretien sur France Info Bretagne (19/04), Guillaume Fournier, intermittent, souligne que 90% des heures de travail ouvrant droit au régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle sont effectuées entre mars et septembre. « Autant dire que beaucoup sont sous la menace de perdre leur statut. » En conséquence, il juge nécessaire de considérer 2020 comme une “année blanche” et ajoute ne pas trop croire au désir des Français de retourner au spectacle tant que le virus « reste tapi dans l'ombre comme une menace potentielle ».
 
 
“1 000 livres pour les cités éducatives". Dans le cadre du dispositif national Cités éducatives, les élus de l’Association Ville & Banlieue, en lien avec l’association Biblionef – qui diffuse aux centres culturels français à l’étranger des surplus de livres jeunesse confiés par des éditeurs –, et en partenariat avec l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANACT), doteront dix quartiers prioritaires de 1 000 livres, afin de contribuer à la continuité éducative. Parmi les villes volontaires : Allonnes, Clichy-sous-Bois, Vaulx-en-Velin, Maubeuge, Rennes, Lens, Charleville-Mézières... Communiqué de Ville & Banlieue (16/04).
 
Confinement : ressources et initiatives culturelles
 
Notre confinement à la bibliothèque de Trouville. La bibliothèque de Trouville-sur-Mer orchestre, via un “padlet” (mur informatique), la vie culturelle de la période de confinement, avec des liens vers de nombreuses ressources : des téléchargements de livres, BD numériques et audio-livres, les douze épisodes d’un dessin animé – les aventures de l’adolescente Agrippine – créé à partir des dessins de Claire Bretécher (production Arte) ou encore les contenus mis à libre disposition de l’INA. A noter la possibilité de télécharger le logiciel BDnF qui permet de réaliser des bandes dessinées, romans graphiques ou récits illustrés. Accès.
 
 
 
 
 
Je suis chez moi, à Allonnes. La micro-folie implantée dans l’auditorium de la Maison des arts, à Allonnes, propose un rendez-vous hebdomadaire autour d’une œuvre (photo : Le Bal du Moulin de la Galette, d’Auguste Renoir). La Ville recense également un grand nombre d’autres ressources sur une page titrée Je suis chez moi : “Des histoires à écouter” pour tous, “Dessinons avec nos mains” pour les enfants ou encore ”Créez vos haïkus !”, un dispositif géré par la Maison des Arts qui invite les Allonnaises et les Allonnais à l’écriture de courts poèmes à partager via Internet.
 
 
 
 
 
#MulhouseRenaissance, journal culturel du confinement. Pendant la période de confinement, la Ville de Mulhouse accompagne ses habitants via un espace parents-enfants, un groupe “Facebook Mulhouse résiste”, un lien “raconter son confinement pour l’Histoire”… Côté artistique, la Ville relaie l'initiative d'un collectif d’artistes et d’acteurs culturels de la ville #MulhouseRenaissance, le “Journal culturel du confinement à Mulhouse et environs”, avec une riche palette de contenus culturels répartis en six rubriques : littérature, musées, musiques, spectacles vivants, cultures populaires et arts plastiques. (photo : les Fables de La Fontaine illustrées par Jean Bastian).
 
 
 
 
 
Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence : opéras en streaming. Le Festival international espère maintenir son édition 2020 (30/06-18/07). Mais dès à présent il donne accès en streaming aux spectacles de ses éditions précédentes : La Tosca de Puccini, le Requiem et Don Giovanni de Mozart, Ariane à Naxos de Strauss, The Rake’s Progress de Stravinski, ou encore le Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten (photo). Accès aux vidéos des spectacles.
 
 
 
 
 
Salle de cinéma virtuelle. Dans sa 3e newsletter Les arts et la culture à l'heure du confinement, l’Observatoire des politiques culturelles (OPC) relaie un ensemble d’initiatives culturelles virtuelles pour temps de confinement. Elle note en particulier la création de la première salle de cinéma virtuelle “La Vingt-Cinquième Heure”. Pour chaque film, le site propose de choisir son cinéma et sa séance à regarder depuis chez soi. Premier film à l'affiche Les Grands Voisins.
 
 
 
 
 
Révisez vos classiques avec Artcena ! Dans le cadre de l’opération du ministère de la Culture #Culturecheznous, Artcena, centre de ressources des arts du cirque, de la rue et du théâtre, sélectionne une œuvre par jour en vidéo (photo : ”La petite casserole d’Anatole” de la compagnie Marizibill), puisée dans son fonds “Rue et Cirque” et dans les catalogues de ses partenaires (accès).
 
 
 
 
 
FNCC 
81 Rue de la Tour 42000 Saint-Etienne
Tél : 04 77 41 78 71 
Facebook
Twitter
 
 
Cet e-mail a été envoyé à aurelie.mallet@fncc.fr
 
 
 
© 2019 FNCC